cote basque
Publié le - 630 aff. -

Connaitre le marché immobilier au Pays Basque

Toutes les catégories d’immobiliers sont rencontrées au Pays Basque : avec vue sur l’océan, duplex en centre ville, résidence principale, etc. chaque commune et chaque ville possèdent toutes un marché très diversifié et intense. Il en est de même concernant les agences immobilières, elles sont présentes partout pour assister les vendeurs et les acheteurs.

L’équilibre entre l’offre et le dynamisme du marché

Comme toujours, les zones à proximité de l’océan et du centre-ville sont les plus apprivoisés par les acquéreurs. Le prix se situe en moyenne à 8.000 euros pour le mètre carré. A Royan par exemple, les immobiliers comportent à la fois d’un ascenseur et de parking. La clientèle est composée surtout de personnes âgées ou de préretraités.

Du côté du littoral, la zone est plus calme et attire la clientèle comme le quartier de Beau Rivage. Il en est de même sur la colline de Milady, qui a récemment conclu des ventes à 650.000 euros pour une surface de 130 mètres carrés. L’immobilier est rénové et offre une vue sur la mer.

Un peu plus au centre, le quartier des Halles, la place Clémenceau et les environs de l’Hôtel du Palais constituent des meilleures zones stratégiques aussi pour les acheteurs. A Clémenceau par exemple, une vente de 320.000 euros a été dernièrement conclue en une semaine. Un facteur qui explique la situation est la décision du vendeur de concorder le prix à celui du marché actuel.

La négociation se manifeste alors dans divers endroits, ainsi à Saint-Charles, une maison ancienne a été vendu à 630.000 euros si le prix de départ était de 750.000 euros.

Une zone en repli : Anglet

Il s’agit d’une ville qui fait partie du basque immobilier. Anglet constitue une destination propice pour les investisseurs à budgets limités comme dans les quartiers de Saint-Martin et Lahouze.

D’un autre côté, des programmes immobiliers neufs attirent les catégories de clients comme les primo-accédants. Malgré que les agents immobiliers sont moins nombreux, des quartiers comme Kléber s’en sortent comme même indemne.

Avec Biarritz et Bayonne, Anglet constitue une zone très importante pour le Pays Basque. Les prix ont connu une chute considérable. Actuellement, le mètre carré s’acquiert à 3.649 euros pour toutes les catégories en générale.

De plus en plus de client opte pour l’achat en Espagne ou au Portugal avec les avantages fiscaux que leurs marchés procurent. Ce qui explique le repli de 70 à 40% pour les promesses de vente pour les proportions des résidences secondaires. Quoi qu’il en soit, l’arrivée des clients scandinaves contribue à la restitution du marché dans la Côte Basque.

Laissez votre commentaire à propos de cet article